LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

140 kilomètres en service

La concertation et le foncier

Une des réunions de concertation

À peine lancé, ce projet s’est inscrit dans une dynamique innovante. Tirant les leçons de la concertation parfois difficile autour de la LGV Méditerranée, à l’aube des années 1990, les pouvoirs publics ont créé le débat préalable, un dispositif de concertation original qui a trouvé, avec la LGV Rhin- Rhône, un vrai terrain d’expérimentation. 
Cette dimension de partenariat et de dialogue constructif est devenue le cadre d’une aventure humaine, technique et environnementale de plus de 20 ans. 

La concertation a été initiée dès les premières études, avant la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de 2002. Une approche de proximité a été favorisée afin de s’imprégner des territoires traversés en recueillant directement les avis des riverains et élus. Pour cela, RFF a choisi d’implanter les équipes de la direction d’opération à Besançon, au cœur du projet. 

Semaine après semaine, ces équipes ont multiplié les réunions de concertation avec les élus et les riverains. Un processus d’aller-retour s’est alors mis en place, les uns faisant valoir leur connaissance du terrain, exprimant leurs souhaits ou leurs inquiétudes ; les autres essayant de faire comprendre leurs contraintes et de convaincre du bien-fondé des orientations retenues. Le tout dans un climat apaisé, empreint de respect mutuel

 

Cette disponibilité, cette écoute et cette transparence ont toujours été une priorité pour les équipes de Réseau Ferré de France. Plus qu’un simple engagement, il s’agissait d’une véritable philosophie. Les interlocuteurs, parfois critiques mais toujours animés d’un désir de faire avancer les choses, peuvent aujourd’hui légitimement revendiquer une part de choix dans la réussite du projet. 

La ligne de conduite de RFF a été de traiter équitablement l’ensemble des communes, en conciliant leurs préoccupations et les impératifs techniques et financiers de la ligne.
Aujourd’hui, RFF a remis en état toutes les parcelles utilisées durant le chantier, les pistes ont été réaménagées ou conservées pour usage agricole, en concertation avec les communes. Le tout aura duré 8 ans, un délai qui peut paraître long, mais qui a permis de tenir les engagements pris et d’apporter satisfaction. 

3colhaut

RFF VOUS RÉPOND

Robert Pernet
responsable service foncier LGV Rhine-Rhône chez RFF

3colbas