LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

140 kilomètres en service

L'environnement

Pour inscrire la branche Est de la LGV Rhin-Rhône dans une démarche globale de Développement Durable, RFF a travaillé autour de 3 points forts : la transparence, la concertation et l’innovation.

Dès l’origine du projet, la volonté de préserver la biodiversité a toujours été présente : des premiers contacts avec les acteurs locaux aux inventaires de terrain, tout a été mis en œuvre pour bien prendre en compte les enjeux et construire une ligne respectueuse des territoires traversés.

Préserver la faune et la flore

Passage à faune

La LGV Rhin-Rhône est le premier projet à avoir intégré les enjeux environnementaux autant en amont. La définition du tracé de la ligne a tenu compte des zones les plus sensibles afin d’atténuer l’impact du projet sur la faune et la flore. 

Des relevés détaillés de la flore et de la faune ont été réalisés à partir de 2003 par des bureaux d’études spécialisés et ont permis de faire un état initial le plus exhaustif possible des espèces présentes. Ces inventaires se sont poursuivis chaque année afin de permettre la prise en compte des différentes saisons et des conditions météorologiques différentes suivant les années, pour la flore et la faune (avifaune, batraciens, mammifères, chauve-souris, insectes, etc). Ces données ont permis de déterminer les impacts du projet et de définir les mesures les mieux adaptées pour préserver la biodiversité. 

Par exemple, diverses mesures liées à la préservation et au respect de la faune et de la flore ont été mises en place : 
- clôture des milieux sensibles en phase chantier, 
- création de passages à faune, permettant le maintien des déplacements des mammifères, 
- plantation de haies pour préserver les populations de chauve-souris, 
- création de mares de substitution pour les amphibiens (crapauds, grenouilles, tritons, salamandres…), 
- plantation de vergers favorables aux oiseaux, 
- végétalisation des talus et plantations sur les remblais/déblais de la ligne, 
- préservation des prairies de fauche et des zones humides par acquisition de certaines zones sensible etc. 

Le saviez-vous ?
88
c'est le nombre de passages à faune créés sur les 140 km du tracé

Favoriser des mesures supplémentaires

Au-delà des seules mesures compensatoires imposées par la loi, RFF s’est engagé à financer un programme de mesures supplémentaires en faveur de la biodiversité à hauteur de 4,57 millions d’euros. Une première en France… 

Collectivités locales, associations, établissements publics, entreprises et personnes privées ont librement pu proposer leurs projets qui devaient se traduire par des interventions concrètes en faveur de la biodiversité ou de l’écologie des paysages. La proximité avec le tracé de la LGV était, bien sûr, un critère pris en compte. 

Ce programme a permis de financer une soixantaine de projets sur la période 2006-2011. Des mesures aussi diverses que la sauvegarde du lycopode petit-cyprès (fougère protégée), la création d’un verger conservatoire à mirabelliers, la restauration de zones de frayères, de zones humides ou de pelouses calcaires, la lutte contre les plantes invasives, la plantation de haies et la sauvegarde d’espèces de chauve-souris.

Le saviez-vous ?
4,57
C'est le montant en millions d'euros du programme de mesures supplémentaires fen faveur de la biodiversité financé par RFF
3colhaut

PUBLICATIONS

Livret biodiversité

Livret biodiversité

 

Plaquette mesures supplémentaires en faveur de l'environnement

Plaquette mesures supplémentaires en faveur de l'environnement

RFF VOUS RÉPOND

Nos experts environnement
retrouvez ici tous les témoignages des experts environnement

3colbas