LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

La prochaine étape...

Les étapes du projet

    L'impact de la 2ème phase sur le développement local

    En facilitant les échanges et les coopérations, la LGV favorisera le développement économique des territoires desservis. 
    Sur la 1ère phase de la ligne, les travaux ont été réalisés à 12% par des entreprises locales avec 120 millions d’euros de retombées pour l’économie locale. 
    6100 emplois en moyenne et par an avaient été générés. Une clause sociale avait également été intégrée dans les marchés de travaux. Elle a ainsi favorisé l’insertion de 989 personnes éloignées de l’emploi ou en situation de précarité. 

    Pour la 2ème phase, ce dispositif de clause sociale sera à nouveau inclus dans les marchés de travaux, et donc intégré dans les dossiers de consultation des entreprises.
    On estime à 2000 le nombre d’emplois générés annuellement par cette nouvelle étape de construction de la LGV Rhin-Rhône. 

    Au-delà de la métropole Rhin-Rhône, cette section de ligne nouvelle complètera la première phase en service en améliorant davantage encore les liaisons entre l’Allemagne (Francfort, Fribourg-en-Brisgau, Karlsruhe), la Suisse (Zurich, Berne, Bâle) et les grandes métropoles françaises parmi lesquelles nous pouvons citer Lyon, Marseille, Paris, Lille, … 

    Une démarche de concertation

    Réunion publique

    Une concertation de proximité avec toutes les collectivités locales, les services de l’Etat, les gestionnaires des voiries routières, les concessionnaires de réseau a permis de communiquer efficacement sur le projet et de le stabiliser dans la traversée des territoires. 

    Des études en cours

    Des études, actuellement en cours, vont permettre de préciser les avantages socio-économiques du projet global en évaluant, notamment, l’augmentation du trafic voyageurs, ainsi que l’amélioration des temps de parcours.