LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Les coulisses d'un chantier

Etapes de construction

    Energie électrique

    Les trains à grande vitesse sont alimentés en courant 25 000 volts alternatif, appelé « courant de traction ». L’électrification de la ligne, se déroule également en plusieurs phases. 

    En premier lieu, les équipes posent des pylônes qui maintiendront la caténaire (ensemble de câbles porteurs en bronze et de câbles conducteurs en cuivre) dans des trous forés au sol puis bétonnés. Les poteaux sont ensuite équipés, en plaçant les isolants électriques (en verre) et les supports de caténaire. Celle-ci est déroulée, déposée puis tendue à l’aide de contrepoids. 

    Une fois l'installation terminée et vérifiée, on procède à l'alimentation de la ligne depuis une sous-station de traction, avec une tension alternative de 25.000 volts cadencée à 50 Hertz. Le long de la LGV Rhin-Rhône, 2 sous-stations permettent de transformer le courant très haute tension (THT) en courant de traction pour les caténaires de la ligne, 

    3colhaut

    IMAGES



    toute la thématique "électrification"

    3colbas