LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Les coulisses d'un chantier

Etapes de construction

    Pose de la voie

    Pose d'un appareil de voie

    Particulièrement rigoureuse pour répondre aux contraintes de sécurité, la précision requise lors de la pose des voies ferrées est de l’ordre de 5 millimètres.
    L’avancement classique d’un chantier linéaire consiste à amener tour à tour une voie provisoire, les traverses béton, les rails puis le ballast. 
     

    La voie provisoire 

    Cette voie destinée à la circulation des wagons acheminant les rails de la voie définitive, est constituée d’éléments préfabriqués (rails de récupération de 18 mètres de long) et de traverses en bois. Chaque soir, la voie provisoire est prolongée en tête de chantier en réutilisant les matériels plus en aval et laisser place à la voie définitive. 

    Les traverses béton 

    Une fois cette voie provisoire posée, on installe les traverses, formées de blocs en béton précontraint de 2,4 m de largeur et pesant 245 kg chacun. 
    D’une durée de vie moyenne de 50 ans, les traverses sont conçues pour supporter la voie. Elles doivent être parfaitement calées avec un ballast de qualité. Un TGV circulant à 320 km/h est aussi lourd qu’un Boeing 747 au décollage. 

    Les rails 

    Ils mesurent jusqu’à 400 mètres de long et sont soudés entre eux. Pour chaque voie, le rail est déchargé et les traverses sont ensuite positionnées sur la plateforme. Puis, il est fixé aux traverses par des attaches mécaniques et élastiques appelées « fast-clip ». 

    Le ballast 

    5 000 tonnes de ballast ont été amenées chaque jour par voie ferroviaire et déversées entre les traverses de part et d’autre du rail. Plus gros, plus dur et plus solide sur une LGV que sur une voie classique, il sera changé tous les 25 ans. Cette étape capitale est très sensible car il est important d'avoir une répartition uniforme du ballast, formé de pierres concassées résistantes et abrasives. 

    Le saviez-vous ?
    5000
    5 000 tonnes de ballast ont été amenées chaque jour par voie ferroviaire et déversées entre les traverses de part et d’autre du rail.