LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Philippe Richert, ancien Ministre des collectivités territoriales, Président du Conseil régional d’Alsace

En tant que ministre des Collectivités territoriales, que pensez-vous de cette première LGV province-province ? 
La France est un pays qui a longtemps regardé ses territoires et ses régions depuis Paris. Les nombreuses lignes ferroviaires qui terminent leur trajectoire dans la capitale en sont la parfaite illustration. Aujourd’hui, il est plus que nécessaire d’envisager l’aménagement du territoire dif- féremment. Ce nouvel axe Nord-Sud marque une nette évolution dans les mentalités. D’autant que le couloir emprunté par la LGV Rhin-Rhône a toujours eu une haute importance historique, démographique et culturelle. Il dépasse d’ailleurs la seule partie française, se prolongeant en Suisse, en Allemagne et même au-delà. 

Que va apporter à l’Alsace cette nouvelle LGV ?
 L’essor d’une ville comme Lyon qui a très tôt bénéficié de l’apport du TGV permet d’évaluer les retombées possibles. L’Alsace a malheureusement dû attendre plus d’un quart de siècle pour être irriguée par de telles liaisons rapides, confortables, économiquement et environnementalement pertinentes. Cette nouvelle LGV constitue désormais le parfait complément de la LGV Est européenne. Elle contribuera à l’ouverture de notre région qui a toujours été un carrefour d’échanges entre deux grands itinéraires Est-Ouest et Nord-Sud. Malgré sa très forte identité, l’Alsace sait s’ouvrir aux autres ! Je n’oublie pas que ce tronçon de 140 km est la première tranche d’un projet plus vaste. Une étape significative et très attendue. Espérons une finalisation rapide pour gagner encore en efficacité et en attractivité. 

L’aspect environnemental de cette LGV est-il important à vos yeux ? 
Il est essentiel ! Le premier bénéfice environnemental de la LGV Rhin-Rhône est lié au report modal de l’avion et de la voiture vers le train. Les gains sont énormes, qu’il s’agisse des émissions de CO2 ou de particules fines. Beaucoup d’efforts ont également été faits pour limiter les impacts sur les populations, les zones sensibles et la biodiversité. Et l’intégration paysagère de la ligne a été particulièrement soignée.