LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Jean Carsignol - Expert faune

Vous avez mené une mission d’audit et de contrôle du chantier sur les ouvrages faunes. Vos conclusions ?
Les ouvrages de franchissements des cours d’eau pour la faune sont réalisés avec beaucoup de soin, des avancées remarquables sont observées au niveau des viaducs, même si certaines exigences locales font qu’une partie du bénéfice est perdue. Ainsi quand un grand viaduc franchit une vallée, la transparence écologique est rétablie mais, si un bassin écrêteur de crues est placé sous l’ouvrage, il va gêner les déplace- ments de la faune terrestre. Ces modifi- cations imprévues dans les études, sont difficilement contrôlables.

Quant à la quantité de ces ouvrages ?
Elle est à mon sens insuffisante. Cela tient à l’ancienneté du projet, qui remonte à une douzaine d’années. Depuis, le Grenelle de l’Environnement a permis de légitimer certaines recommandations qui, à l’époque, n’étaient pas suivies.

Justement, vous avez siégé au Comité scientifique. Les mesures supplémentaires lancées par RFF n’étaient-elles pas destinées à apporter des corrections ?
En partie : le dispositif mis en place est original et sans précédent. Les mesures supplémentaires n’ont pas de caractère obligatoire, cette initiative s’inscrit hors des circuits traditionnels de la réduction/com- pensation des dommages à la biodiversité. Elles permettent de concrétiser des projets très diversifiés. RFF a d’ailleurs été récom- pensé par le prix Biodiversité et Infrastruc- tures. L’originalité, le succès et l’intérêt de la démarche mais aussi la gouvernance de ce dispositif sont vraiment remarquables.