LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Frédéric Siroux - Coordonnateur sécurité et protection de la santé de la société Dekra

Vous êtes intervenu en phase réalisation sur le chantier de la ligne de Devecey. Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontrées ? 
Nous n’avons pas eu de vraies grosses difficultés. Tout avait été bien maîtrisé en amont entre la maîtrise d’ouvrage RFF et la maîtrise d’œuvre de la société Inexia.

Selon vous, quels sont les accidents les plus courants sur lesquels la prévention pourrait être améliorée ? 
Les accidents les plus courants sont les chutes de plain-pied et de hauteur. Il faut organiser les cheminements et prévoir les protections comme les mains courantes des escaliers. 

Des problèmes dans la mise en commun des moyens des différentes entreprises ?
Non, tout était bien géré. Le gros souci sur le linéaire a été la mise en place des sanitaires au plus près du poste de travail selon les préconisations de la CARSAT. 

Quant aux DIUO (Dossiers d’Intervention Ultérieure sur l’Ouvrage) pour le futur mainteneur, comment s’est passée leur élaboration ? 
Très compliqué à gérer. Tant dans la collecte des éléments que dans les contraintes dans la rédaction des consignes strictes et spéci- fiques pour accéder à chaque ouvrage. 

Que retiendrez-vous de ce projet LGV ? 
Un beau projet, intéressant et formateur. D’autant que le maître d’ouvrage m’a laissé travailler sereinement. C’est très positif de ne pas avoir toujours la pression.