LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Eric Morel - Commandant et Chef du groupement opération du Service Départemental d’Incendie et de Secours haut-saônois (SDIS 70)

Comment avez-vous pris en compte l’arrivée du chantier et établi vos plans de secours ? 
Nous avions anticipé en visitant un autre chantier LGV dans la Marne. Ensuite, les réunions de concertation pour chaque phase de travaux ont permis d’élaborer des plans d’accès secours, les principaux outils étant les cartes du tracé et surtout les points de rencontre. 

Quel a été le nombre de vos interventions ? 
135 interventions sur 31 communes ont été opérées par les cinq centres de secours concernés par la ligne traversant la Haute- Saône. 130 secours à personnes (blessures, chutes, chocs et malaises), 3 incendies et 2 opérations diverses ont été recensées. 

Combien d’exercices sécurité avez- vous organisé sur le site et en quoi consistaient-ils ? 
Il y en a eu trois. Lors du percement du tunnel en 2009, puis le 5 avril 2011 en simulant un feu de train en pleine voie et le 5 octobre 2011 avec une simulation de collision entre un TGV et un véhicule tombé sur la voie. 

Cela a-t-il été concluant ? 
Oui. Nous avons ainsi pu valider la procédure opérationnelle qui concerne les cinq départements traversés par cette ligne à grande vitesse et surtout mobiliser l’ensemble des acteurs sur cette thématique- là. Cela a été très riche pour tous les acteurs du secours de la région : sapeurs- pompiers, SAMU, gendarmeries mais aussi RFF et la SNCF.