LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Sylvie Girardot - Inspectrice du travail

C’est vous qui étiez chargée de la LGV sur la Franche-Comté. Comment s’est passé le dialogue avec vos interlocuteurs ? 
Les contacts ont été réguliers, avec RFF le maître d’ouvrage, mais aussi avec les acteurs de la prévention des risques au travail que sont la CARSAT et l’OPPBTP. Des réunions sur des sujets-clés de la prévention ont été ainsi mises en place en vue d’aboutir à des positions communes et à la mise en œuvre d’actions concrètes. 

Vu l’ampleur du chantier, comment avez-vous géré les risques de travail dissimulé ? 
Des garde-fous ont été instaurés, notam- ment par le biais de la mise en place de la charte sécurité. Des badges d’identification devant être obligatoirement portés sur le chantier ont été délivrés à chacun des salariés légalement embauchés et ayant suivi la formation obligatoire à la sécurité. Des contrôles réguliers et des actions ponctuelles ont été conduits de manière à compléter le dispositif. 

Combien y a-t-il eu de sanctions pénales ou financières ? 
Quelques procédures ont été relevées. Le travail partenarial qui a été conduit en amont du chantier et durant tout son déroulement a permis d’anticiper et de limiter autant que possible les dérives. La présence régulière des services de contrôle et préventeurs a permis une certaine réacti- vité par rapport aux situations constatées.