LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Christian Peugeot - Directeur central Marketing Groupe PSA

Le site industriel et technique de Sochaux, véritable berceau des automobiles Peugeot, ne souffrait-il pas jusqu’alors d’un relatif enclavement au regard d’une activité mondiale ?
Affirmer cela serait exagéré : n’oublions pas que cette région a déjà été désenclavée dans les années 1970-1980 grâce à la construction de liaisons autoroutières performantes. Ce fut une première grande évolution avec un axe Nord-Sud permettant de desservir nos deux sites industriels de Sochaux et de Mulhouse. Cela dit, la création de cette nouvelle liaison ferrée grande vitesse Rhin-Rhône est une excellente nouvelle pour PSA !

Pourquoi ?
Elle apporte une proximité moderne et améliore encore les liaisons, notamment avec la capitale. Une telle infrastructure véhicule une image de dynamisme à laquelle sont très attachés les élus, les habitants et les entreprises. Un tel investissement ne peut être que bénéfique pour l’avenir de ce territoire et son développement économique.

Avec plus de 12 000 salariés, l’usine de Sochaux est le premier site industriel de France. Pensez- vous que la création de cette LGV participe à la pérennisation des emplois dans la région ?
N’oubliez pas également les 10 500 salariés de notre usine de Mulhouse, premier employeur privé d’Alsace ! La présence de bonnes infrastructures de transport, rapides, efficaces et confortables, contribue à l’attractivité d’une région, à son développement et donc à la pérennisation des emplois sur place. Ce n’est bien sûr qu’un critère parmi d’autres, mais il a son importance. En réduisant sensiblement les temps de parcours, cette LGV peut par exemple nous aider à attirer de nouvelles compétences vers nos sites de l’Est de la France. Belfort-Montbéliard n’est plus qu’à 2h15 de Paris et Mulhouse à 2h40.