LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

François Patriat - Président de la Région Bourgogne

Comment la LGV Rhin-Rhône va-t-elle s’insérer dans le schéma de desserte bourguignon ? 
Cette nouvelle ligne est une opportunité pour la Bourgogne. Elle facilite les échanges avec l’Est de la France, la Suisse et l’Allemagne. Pour être efficace, une LGV a besoin d’un réseau ferré régional performant afin de proposer une offre attractive aux voyageurs. C’est le cas de la Bourgogne. Le cadencement régional, les offres tarifaires proposées par la Région, la densité et la modernité du ré- seau TER Bourgogne sont des atouts décisifs pour l’intégration de la LGV dans le paysage ferroviaire bourguignon. 

Le tourisme local peut-il bénéficier de cette ouverture ? 
La Bourgogne bénéficiera, sans nul doute, de l’arrivée de nouveaux touristes depuis le Grand-Est et la Suisse. Le Conseil régional de Bourgogne encourage les initiatives permettant de faciliter les déplacements des touristes, en particulier en train. Aujourd’hui, vous pouvez rejoindre des destinations comme Vézelay, Fontenay ou Chapaize sans utiliser de voiture grâce à des navettes routières au départ des gares. L’interaction entre la ligne Mulhouse-Dijon et ces dispositifs renforcera l’attractivité touristique en prolongeant la desserte TGV jusqu’au cœur de la Bourgogne. 

Cette infrastructure peut-elle dynamiser les relations entre les régions Bourgogne et Alsace qui ne sont pas limitrophes ? 
Cette première LGV province-province est un atout pour le développement de partenariats dans le Grand-Est. Je pense au Cancéropôle, basé à Strasbourg, ou au projet de pôle des métiers de la rééducation à Mulhouse. Ces structures de recherche ou de formation sont portées par cinq régions dont l’Alsace, la Franche-Comté et la Bourgogne. La nouvelle ligne TGV, qui irrigue ces territoires, permettra de renforcer cette dynamique interrégionale, favorisant l’essor de nouveaux projets. Au-delà de ces initiatives, je formule le vœu que la LGV facilite l’émergence de projets transfrontaliers innovants avec la Suisse et l’Allemagne.