LGV Rhin Rhône - branche est
int-trou-int  

Rff vous répond

Paroles d'expert

Christophe Florin - Directeur du site Alstom Transport de Belfort

Comment les salariés de votre site industriel ont-ils accueilli l’arrivée de la grande vitesse à Belfort ? 
Nous sommes tous très fiers de voir enfin rouler dans nos paysages franc-comtois un produit qui est né ici, il y a bien longtemps. À Belfort, nous fêtons non pas les 30 ans mais les 40 ans de la grande vitesse ! Je rappelle que la première motrice à turbine à gaz est sortie de nos ateliers en 1972. Les prototypes de motrices TGV électriques ont suivi dès 1978. J’associe aussi bien sûr le site d’Ornans, situé près de Besançon, qui fabrique l’ensemble des moteurs de traction et les alternateurs utilisés sur le matériel roulant Alstom. Au-delà de cette fierté bien compréhensible, la mise en service de la LGV Rhin-Rhône représente une réelle opportunité pour nos techniciens. Ils ont désormais la possibilité de réaliser des essais à grande vitesse, en conditions réelles, sur un triangle Belfort-Dijon-Paris-Strasbourg-Belfort. Cela peut contribuer à ancrer un peu plus notre activité industrielle sur Belfort. 

Pouvez-vous présenter les activités d’Alstom Transport en Franche-Comté ?
Le site de Belfort compte 600 salariés et rassemble l’ensemble des activités liées aux locomotives et aux motrices grande vitesse. Les voitures passagers sont fabriquées à La Rochelle puis convoyées par rail jusqu’à Belfort pour être associés à deux motrices et constituer ainsi des rames complètes. Le site d’Ornans emploie 420 personnes et 70 personnes ont travaillé à l’installation de la signalisation sur la LGV Rhin-Rhône. 

Quelles motrices circulent sur la LGV Rhin-Rhône ? 
Deux types de motrices ont été testées sur ce tracé entre juin et septembre 2011 : des motrices duplex “DASYE” et des motrices duplex de toute nouvelle génération. Ces dernières ont l’avantage de pouvoir capter trois tensions différentes. L’accès aux personnes handicapées a été sensiblement amélioré et les voyageurs empruntant ces rames disposent d’une information dynamique plus riche.